Diversification

Pour poursuivre l'expérience client en dehors de leurs boutiques, Louis Vuitton, Chanel et Dior se déclinent chacune à leur manière, en cuisine ou au jardin.

Chanel installe son jardin éphémère

Pour faire connaître aux yeux du grand public les innovations de son laboratoire de recherche mais aussi pour renforcer son image de marque en matière de RSE, Chanel a ouvert un jardin épéhémère au cœur des Tuileries, à Paris, du 9 au 12 juin dernier. Baptisé «Le Jardin N°1 de Chanel», l'espace a été conçu comme un parcours depuis lequel le grand public pouvait découvrir les méthodes de composition de la ligne de soins N°1 de Chanel, réalisée principalement à partir de la plante le Camelia japonica «The Czar». Pour concevoir son jardin, la marque de luxe a notamment capitalisé sur son monogramme, le double C, et sur son rouge vif.

Lire aussi : Six start-up françaises du luxe

Louis Vuitton et son premier restaurant en France

Ici, la marque de luxe a fait le choix d'ouvrir son premier restaurant dans l'Hexagone en collaboration avec Mory Sacko, ancien candidat de l'émission Top Chef sur M6. Le chef cuisinier français n'a pas seulement défini l'offre culinaire du restaurant, il a également co-constuit la direction artistique avec la maison de luxe. Baptisé «Mory Sacko at Louis Vuitton», le restaurant ouvrira à Saint Tropez le 17 juin. 

Lire aussi : Top Chef va ouvrir son resto

Dior confie sa carte à Jean Imbert

Après avoir récemment réinstallé son siège historique de 10 000 mètres carrés à Paris, la maison de haute couture a conçu plusieurs espaces culinaires, dont son premier restaurant en France. Pour cela, elle a fait confiance au chef français Jean Imbert, qui a signé la carte du restaurant baptisé «Monsieur Dior», en hommage au créateur de la maison, Christian Dior.

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.