Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Musique

Sneazzy et Nekfeu accusés d'avoir menacé Pascal Praud

11/03/2020 - par CDQ, avec AFP

Une enquête a été ouverte après la diffusion d'un morceau de rap évoquant Pascal Praud, journaliste de Cnews et RTL.

Une enquête a été ouverte pour «provocation à la commission d'un crime» après un morceau de rap de Sneazzy et Nekfeu évoquant le journaliste de Cnews et RTL Pascal Praud, a informé le parquet de Paris. L'enquête, révélée par L'Express, a été ouverte samedi du chef de «provocation non suivie d'effet à la commission d'un crime ou d'un délit par moyen de communication au public par voie électronique», et confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

En cause, le morceau «Zéro détail» co-signé par Sneazzy et Nekfeu, dans lequel il est notamment dit : «Les journalistes salissent l'islam sont amateurs comme Pascal Praud / Ca mérite une balle dans le cervelet / Le canon au fond de la bouche / J'suis musulman et fier de l'être / On va jamais m'traîner dans la boue.»

Des métaphores?

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter, Sneazzy, ex-membre du groupe 1995, s'est dit «seul auteur» des paroles de ce morceau qu'il co-signe avec Nekfeu, l'un des rappeurs les plus populaires en France. Sneazzy s'est également dit «stupéfait» de voir ces paroles «mal comprises» et «sorties de leur contexte» car, d'après lui, les termes de «balle dans la tête» et de «canon dans la bouche» sont des «métaphores» des pressions qui pèseraient sur les musulmans qu'on voudrait «faire taire».

Le rappeur a affirmé n'avoir «en aucun cas, voulu attiser la haine ni proférer des menaces envers Pascal Praud», journaliste régulièrement critiqué pour la virulence des débats dans ses émissions qui portent parfois sur la place de l'islam en France.

Pascal Praud a adressé dimanche un tweet de remerciements après des messages de soutiens, mais a renvoyé vers la chaîne Cnews concernant la question d'une plainte. La direction de la communication de la chaîne d'informations en continu a indiqué à l'AFP que «selon toute vraisemblance, il ne portera pas plainte».

La société des journalistes de RTL a, elle, dénoncé dans un tweet des «paroles infectes» de Sneazzy visant Pascal Praud «et plus largement la profession de journaliste».

Envoyer par mail un article

Sneazzy et Nekfeu accusés d'avoir menacé Pascal Praud

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.