Production
La productrice la plus puissante de France, Bibiane Godfroid, présidente de Newen, est une femme aussi accessible qu’énigmatique. Une timide chaleureuse qui cultive l'un des plus puissants réseaux du PAF.

« Cette femme puissante et charmante, très empathique et civilisée suscite énormément d’admiration. Personne ne la déteste. Elle a une aura assez folle sur le marché et un réseau impressionnant », nous confie une productrice qui préfère rester dans l’ombre. On ne parle pas des puissants sans les craindre et elle dénie à Bibiane Godfroid une vista qu’elle pense surtout fondée sur les bonnes personnes dont elle a su s'entourer tout au long de « son parcours de dingue ». La légende prête à Bibiane Godefoid la paternité de la mise à l’antenne de Cristina Cordula, Valérie Damidot, Cyril Lignac, Philippe Etchebest ou Stéphane Plaza. Qui dit mieux? Elle est passée de France 2 à Canal+, de Freemantle à M6 avant d’être choisie par Fabrice Larue pour lui succéder à la tête de Newen, leader français de la production et de la distribution audiovisuelle.

Podcast :  «Quatrième pouvoir», épisode 1 : Bibiane Godfroid

Un parcours ascensionnel semé de pépites qui ont fait souffler un vent de modernité sur la télé. De son passage il y a 25 ans sur le service public reste le fait d’avoir imposé en prime time une série américaine, en l’occurrence Urgences et d’avoir propulsé Taratata à l’antenne. Mais c’est sur M6 qu’elle a été la plus productive avec L’amour est dans le pré, Scènes de ménage, Cauchemar en cuisine, Les Reines du shopping, Un diner presque parfait ou Recherche appartement. « Nicolas de Tavernost [président du directoire de M6] m’a dit "vous allez faire chez moi ce que vous faisiez à l’extérieur" et on a donné la parole à des anonymes comme s'ils étaient des stars. » Son septennat à M6 l'impose comme la valeur sûre. « Après mon départ, tout Paris m’a proposé un job », lâche-t-elle dans un sourire enjoleur, consciente de son savoir-faire.
Dans le vivier cathodique où les requins se dévorent, Bibiane Godfroid a des allures de sirène. Ses écailles brillantes ont un pouvoir de cuirasse. Derrière son bureau près des Grands Boulevards trône une affiche du film de Jacques Deray, La Piscine. Elle reste fidèle à cette histoire d‘amour dans laquelle se brûlent Alain Delon et Romy Schneider, tout en reconnaissant qu’en tête de son panthéon cinéphilique trône L’important c’est d’aimer, d'Andrzej Żuławski, où Romy Schneider se noie dans un amour dévastateur. Et l’on sent bien que ces films sont autant de sens interdits qui définissent les limites d’une femme sensible mais solide, qui s’avoue timide mais s'est toujours refusée à sombrer. « Les comédiens comme les animateurs sont des personnalités à fleur de peau. Travailler avec eux est une des facettes que j’aime énormément dans mon métier. S’ils n’étaient pas difficiles, ça se saurait. Il faut savoir les accompagner et les écouter » glisse-t-elle. « C’est ma marmotte, avec ses petits yeux malins, s’amuse Valérie Damidot. On a souvent l’impression qu’elle pionce et au moindre bruit, elle fonce. Sans elle, je n’aurais jamais fait de la télé. Personne ne voulait d’une blondinette dodue. C’est une femme de tête et de conviction, qui écoute et se bat pour ses programmes, hyper discrète et pleine d’humour. »

Lionne au pays des fauves

La productrice sait aussi se faire lionne au pays des fauves. Lorsque Newen, qui travaille essentiellement avec le service public et produit Plus belle la vie, est racheté par TF1 en 2015, France Télévisions voit rouge. « Cinq ans plus tard, Newen produit les trois feuilletons quotidiens Plus belle la vie (France 3), Demain nous appartient (TF1) et Ici tout commence (TF1). Nous sommes les seuls à y parvenir et notre talent engendre la confiance de nos partenaires », souligne celle qui trouve dans la présidence de ce groupe « la quintescence de tout ce que j’ai fait avant ». À savoir le parcours de l’aînée d’une fratrie de deux filles, nées d’un père chercheur en chimie et d’une mère au foyer « qui m’a fait porter la charge de la réussite ». Celle qui a fait ses premières armes pendant quatre ans en présentant le JT sur RTL-TVI n’a pas démérité. Ses secrets ? Autant de leçons glanées qu'elle distille au cours de l’entretien. « Mon expérience de journaliste m’a appris à traiter tout le monde sur un pied d’égalité. Je suis impressionnée par ceux que j'estime pour leur légitimité, pas par les attributs du pouvoir. Je ne m’appesantis jamais sur une situation négative. Je sais dire non avec beaucoup d’humanité. » Aujourd'hui, c'est à l'expansion internationale de son groupe qu'elle veut dire oui, en multipliant les coproductions avec l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne. Elle souhaite aussi casser les silos entre ses filiales (17 Juin Media, Capa, Telfrance). De quoi occuper l'année 2021.

Parcours

1987-1991. Présente le journal de RTL-TVI. 

1991-1994. Directrice des programmes de France 2.

2000-2002. Vice-présidente exécutive des chaînes et du groupe Canal+.
2003-2007. PDG de Freemantle.
2007-2014. Directrice générale des programmes de M6

Depuis 2015. Directrice générale puis présidente du groupe Newen.

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.