A la tête de la chaîne Mister Geopolitix sur YouTube et Tiktok, Gildas Leprince a réussi à allier sa passion pour la géopolitique et les pays en voie de développement à une âme de reporter et à sa maîtrise des plateformes sociales.

Il le reconnaît en aparté : il a parfois frisé le burn-out. Il lui arrivait alors de travailler jusqu'à 4 heures du matin sur ses vidéos. Depuis quelques années, il a fait ses choix : il préfère le temps long, quitte à perdre en fréquence de publications, et donc à être pénalisé par les algorithmes des plateformes. Mais Gildas Leprince, 32 ans, ne manque pas de recul : son média Mister Geopolitix, qui l’a amené des cartels mexicains aux migrants du Sénégal, est à la fois reconnu sur le fond par les journalistes et les enseignants et sélectionné par YouTube pour ses qualités de réalisation.

En 2017, il suit une formation technique d’une semaine à l’image et au son organisée par Google France. Un an plus tard, le vidéaste compte parmi les cinq Français à être invités aux États-Unis pour une rencontre d’une cinquantaine de youtubeurs. « Ça a allumé un moteur incroyable, se souvient celui qui comptait alors quatre fois moins d’abonnés (aujourd’hui 200 000 sur YouTube et 120 000 sur TikTok), j’ai vu que j’étais soutenu par une audience ». Suivront une bourse du CNC de 12 000 euros puis une série de six reportages sur les orpailleurs de Guyane aux côtés de l’armée française, un sujet sur l’ouverture des routes maritimes dans l’Arctique ou encore un format long à bord du porte-avions Charles de Gaulle.

Lire aussi : YouTube teste des chaînes en streaming gratuites avec pub

Deuxième d’une fratrie de quatre garçons « tous ingénieurs », Gildas assure avoir été « toujours moyen » à l’école. En 2009, il prend une « claque » en allant dans un centre aéré au Sénégal. Mais c’est surtout son expérience de deux ans au Mexique, après une école de commerce à Reims, qui le façonne. Il suit alors des cours en anglais et en espagnol, se passionne pour les leçons de l’ancien ministre des Finances du président Calderon comme pour le saut en parachute. Puis il revient à Paris pour un master 2 sur les pays en voie de développement. Il s’offre neuf mois de tour de la Méditerranée en thématisant ses vidéos autour du tourisme et des pays qu’il traverse.

C’est alors que YouTube explose qu’il lance Mister Geopolitix, peu de temps avant que la géopolitique n’entre au programme du lycée. Il écrit aussi des livres, un jeu de société, mais comprends que ses vidéos ne marcheront qu’avec le souci de la forme, du graphisme, à la cartographie 3D. Il part avec le reporter Charles Villa, de Brut, pour filmer les cartels ou les trains de migrants en Amérique centrale. La géopolitique ? Il la fait vivre à travers des reportages sur le braconnage au Kivu, en RDC (avec Charles Villa) le pouvoir des gangs en Haïti ou les forces de l’Otan en Estonie. Ses revenus viennent à la fois du placement de produits, de sa plateforme Mister Geopoltix (avec Alchimie), du financement participatif et, à la marge, de YouTube et de l’édition. « Mon écriture a changé, conclut-il, j’ai intégré des concepts et je me suis amélioré sur le rendu graphique. Quand tu as cette liberté, personne ne peut revenir sur ton angle ».

Parcours

18 octobre 1990. Naissance à Paris 17e.

2009. Bac et ESC Reims.

2011. Universidad de las Americas Puebla.

2013. Paris Dauphine - Master 2 de management dans les pays en voie de développement.

2014. Tour de la mer Méditerranée.

2016. Lancement de Mister Geopolitix.

2018. Sélection mondiale de YouTube.

2022. Reportage sur le dérèglement climatique en Arctique.

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.