Le podcast d’Arte qui questionne les écrivains contemporains sur leur travail se décline désormais en livre.

Au commencement était le verbe. Richard Gaitet a fait de son attachement à la littérature et aux écrivains une émission sur Radio Nova avant de créer un podcast natif, Bookmakers, diffusé sur Arte Radio. Adapté en spectacle, le programme devient une collection de livres d’entretiens aux éditions Points (Seuil). Nicolas Mathieu et Alice Zeniter sont les deux premiers titres parus. L’objectif ? Quatre volumes par an.

La conversation que mène le journaliste avec chaque écrivain est pertinente et précise. Son travail a attiré l’attention du directeur adjoint des éditions du Seuil, Adrien Bosc, et de Gabriela Larrain, la directrice de collection. « Ces entretiens menés hors des périodes de promo ont un caractère atemporel, donc propice à être édités », explique-t-il. Richard Gaitet joue le jeu de la transparence sur le montant de ses « à valoir » (somme versée par l’éditeur avant la commercialisation des ouvrages) car il ne manque jamais de le demander aux auteurs. Les siens s’élèvent à moins de 3 000 euros. « Les textes édités sont tous une version enrichie du podcast. J’ai requestionné les auteurs, comme Nicolas Mathieu, dont l’entretien avait été réalisé avant la sortie de son livre Connemara, en 2022. Et je voulais une version accessible à tous, puisque nous nous appuyons sur un programme gratuit issu du service public. » poursuit-il.

Lire aussi : Le secteur du podcast en pleine consolidation

L’aventure de ce podcast a réellement commencé en 2011… par une mésaventure. Dans son émission Nova Book Box, Richard Gaitet fait résonner la discothèque de Radio Nova avec des poèmes, des essais, des romans ou de la bande dessinée. De quoi attirer l’attention des deux réalisateurs d’Arte Radio qui le croisent dans le bar d’un hôtel vers minuit et lui proposent de faire un podcast pour eux, un jour. Un mois plus tard, le journaliste croit son avenir compromis sur l’antenne de la station. Il les recontacte. Ainsi naît Bookmakers. Alors qu’entre-temps, Nova le confirme finalement dans ses fonctions. Chaque série du podcast, découpée en plusieurs épisodes, questionne l’auteur sur ses thématiques majeures.

Séduit, le festival Longueurs d’ondes dédié à l’audio et qui se tient à Brest, lui a demandé d’adapter le programme en un spectacle. Le journaliste l’a joué à Lyon, Paris, Brest et Marseille avant de s’arrêter, de peur de se répéter. Il a préféré raconter l’histoire de Radio Nova en 42 heures dans le podcast La Danse du zèbre… avant que cet oiseau rare ne prépare un spectacle sur la disparition des volatiles.

Le podcast en temps et en audiences

Fort de 73 épisodes, Bookmakers affiche des durées variables : entre 27 et 94 minutes. « Notre record d’enregistrement ? Sept heures, avec Hervé Le Tellier », s’amuse Richard Gaitet. « Le premier épisode est sorti le 17 mars 2020, trois jours avant le premier confinement. La plongée dans les profondeurs de l’art d'écrire correspondait bien à ce temps suspendu », confie-t-il. Dans son top 3 d’audience, Alain Damasio (79 000 écoutes) devance Mohamed Mbougar Sarr (76 000) et Nicolas Mathieu (56 000).

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.

Facebook