Pour répondre aux périodes d’engorgements, la régie propose un nouvel espace sur ses antennes musicales

« On a essayé d’innover cette année et notamment en créant le produit LPN +, soit un écran supplémentaire pour répondre aux attentes des annonceurs. Il sera disponible dès le 1er janvier 2024. En mettant en commun les compétences, le savoir-faire et les données des équipes nationales et locales, cela nous a permis de créer l’outil pour adresser une partie non localisée d’Europe 2 et RFM » explique Franck Godin directeur général adjoint radio et digital de Lagardère Publicité News. 

C’est la réponse du groupe Lagardère Publicité News (soit Europe 1, Ouï FM, Radio FG, FG Chic, Maximum, Dance One, Radio Meuh, Radio Public Santé, Replay News et Crooner Radio et Sonos Radio) à l’encombrement lors des périodes de fortes demandes sur ces deux antennes. « Nous avons fédéré un écran lorsque nous n’avons pas de décrochages locaux. Ce temps de publicité dédié bénéficie évidemment d’audiences labellisées Médiamétrie pour répondre aux GRP clients » détaille-t-il.

Concrètement, les campagnes sont actives sur près de 300 émetteurs Europe 2 et RFM en catégorie D (émetteurs qui diffusent uniquement de la publicité nationale), sur le DAB + métropolitain ainsi que sur le flux live audio digital de RFM et Europe 2 (hors zone de couverture définie d’une station locale sur les environnements propriétaires de Lagardère Publicité News) soit près de l’intégralité du territoire Français.

Emergence et responsabilité

Outre la puissance, la régie poursuit son travail sur ses quatre autres piliers : responsabilité, émergence, convergence audio/radio et accompagnement des nouveaux clients.

Lagardère Publicité News continue son implication dans la communication responsable avec le lancement de sa propre calculette carbone sur le périmètre de ses marques, avec de nouvelles offres pour soutenir les initiatives responsables dont les offres « solidaires » qui donne de la visibilité à une association et « Entreprise à mission » réservée aux sociétés engagées.

Sur le travail de l’émergence, la régie propose de cibler davantage les communications. « Nous avons voulu aller plus loin pour développer l’affinité entre nos émissions et les campagnes pour atteindre une émergence maximale. En collaboration avec les éditeurs, nous avons développé des verticales autour de contextes éditoriaux suivant : business, culture, territoires, sport, récit et jeux » explique Franck Godin. L’objectif est évidemment de toucher la bonne cible, au bon endroit et au bon moment.

Offre audio/radio et sponsoring multi-points de contacts

La régie apporte aussi une réponse à la demande accrue radio audio fondée sur la démocratisation des usages du podcast. « En 2023, nous avons proposé une offre audio et radio avec un CPM lissé unique pour vendre du live et du podcast. Nous maintenons ce produit et nous innovons en proposant l’offre « Sponso 360 » qui déploie un sponsoring d’une émission sur tous ses points de contact (radio, podcasts, réseaux Sociaux…). C’est le cas pour notre revue de presse sur Europe 1.

Enfin, Lagardère Publicité News accompagne via l’offre « toute première fois » pour les premières prises de parole radio digitales. « De l’analyse du marché avec le panel propriétaire de la régie au bilan de nos commerciaux en passant par la création et la diffusion du message publicitaire via le studio créatif dédié aux activités de brand content, Lagardère News Story, la régie propose une offre sur-mesure » assure Franck Godin.

Enfin, concernant les conditions commerciales, les périodes de saisonnalité sont plus longues et sans coupures et l’indice du format 20 secondes en radio s’aligne sur celui du marché en national et en Île-de-France.