fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Encadré – Trois questions à... Frédéric Fougerat, directeur de la communication, du marketing et de la RSE du groupe Foncia



« Il faut une réciprocité dans la confiance »



Est-il possible de mesurer le bien-être au travail à l’intérieur de l’entreprise ?



Il faut associer quatre indicateurs. Les deux premiers sont l’absentéisme et le turn-over qui ne constituent que des indices. Le troisème doit mesurer l’engagement des collaborateurs à travers une enquête de satisfaction interne sincère et honnête. Elle doit mettre en lumière, en toute transparence, les points négatifs qu’il faut évoquer clairement, comme les actions qui vont être conduites pour les réduire. Le quatrième est le taux de recommandation qui se mesure en lançant des plans de cooptation. Si lors d’un recrutement vos collaborateurs vous apportent des CV, c’est qu’ils sont bien prescripteurs de l’entreprise.



La bienveillance peut-elle se décréter ? Être une obligation de fonction et non un état de nature ?



La bienveillance comme l’exemplarité est une élégance de management. Je crois que l’être humain naît bienveillant mais il se transforme en fonction des milieux et des influences. C’est ainsi que les mauvais pratiques managériales se propagent. Mais il est possible de se former à la bienveillance. Cela réclame un travail sur soi et du coaching. Mais c’est payant car cela va motiver les collaborateurs et créer de l’harmonie dans les équipes. Se faire coacher est essentiel pour les managers qui veulent progresser sur ce champ.



La confiance du manager est-elle déterminante pour le bien-être au travail ?



J’en suis totalement convaincu. Il faut instaurer une réciprocité dans la confiance. Cela demande du temps et des preuves, à travers le partage d’expériences de travail. Pour un manager, faire confiance passe par la capacité à déléguer, c’est-à-dire laisser son collaborateur agir et le soutenir dans sa démarche pour atteindre l’objectif fixé. Cela implique de favoriser l’initiative et d’accorder un droit à l’erreur.







Envoyer par mail un article

Le bien-être, levier d’efficacité

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.