Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

«Le public pardonne de moins en moins aux marques»

17/11/2011 - par Propos recueillis par Capucine Cousin

Les formes de contestation sociale se sont multipliées ces dernières années, ciblant la société de consommation et ses piliers, la communication, la publicité et le marketing. Tour d'horizon avec Marc Drillech, qui vient de publier Le Boycott.

Vous parlez dans votre ouvrage d'une «nouvelle ère» ouverte avec la publication du livre No logo de Naomi Klein en 2001, qui dénonçait la société de consommation. Dix ans plus tard, les choses ont-elles évolué?

Marc Drillech. Il y a eu deux déclencheurs. D'abord, une peur constante autour de la malbouffe, de la crise de la vache folle en 1996 à l'histoire des concombres

Cette page est réservée aux abonnés

DÉJÀ ABONNÉ ?

Accès libre

s’identifier

Lire cet article

  • 2 €
  • image
  • image
  • image
J’achète

Abonnez-vous

Pour accéder à tous les contenus

s’abonner