Pandémie
Le procureur de l'État de New York alerte les réseaux sociaux sur le trafic de faux certificats de vaccins du Covid-19 qui pullulent sur les plateformes. Il a annoncé le démantèlement d'une cellule avec quinze personnes inculpées.

Un procureur de New York a appelé mardi 31 août les plateformes de réseaux sociaux comme Facebook à agir davantage contre le trafic sur internet de faux certificats de vaccins contre le Covid-19, un phénomène qui inquiète aux États-Unis, en annonçant le démantèlement d'une cellule. Au total, quinze personnes ont été inculpées par le procureur du district de Manhattan, Cyrus Vance, dont une fournisseuse présumée de 31 ans, soupçonnée d'avoir vendu quelque 250 certificats de vaccination, environ 200 dollars pièce. Le tout via le réseau Instagram où elle était abonnée sous le nom d'@AntiVaxMomma. Une autre suspecte, une employée d'une clinique médicale âgée de 27 ans, était chargée, pour 250 dollars de plus, d'entrer les noms de faux vaccinés dans le registre de l'État de New York qui alimente un pass digital, l'Excelsior Pass.

«Crimes graves»

Les treize autres inculpés, tous soupçonnés d'avoir acquis de faux certificats, travaillent dans des établissements recevant du public, comme des hôpitaux et des maisons de retraite, précise le communiqué du procureur. «Nous continuerons de protéger la santé publique à New York en initiant des enquêtes comme celle-là, mais les enjeux des fausses cartes de vaccination sont trop élevés pour s'y attaquer par des procédures au coup par coup», a expliqué le procureur. Avant d'ajouter : «Nous avons besoin que des entreprises comme Facebook prennent des mesures pour empêcher la fraude qui se produit sur leurs plateformes. La fabrication, la vente et l'achat de fausses cartes de vaccination sont des crimes graves qui ont de graves conséquences sur la sécurité publique.»

Des sanctions à partir du 13 septembre

Dans l'État de New York, le quatrième du pays en population (environ 20 millions d'habitants), la vaccination sera obligatoire pour tous les soignants en septembre et tous les fonctionnaires de l'État devront aussi s'y soumettre ou se faire tester chaque semaine. De son côté, la ville de New York a rendu la vaccination obligatoire pour accéder à quasiment toutes les activités en intérieur, des restaurants aux cinémas en passant par les salles de gym, mais les contrôles et les sanctions entreront en vigueur à partir du 13 septembre.

Des autorités américaines comme le FBI ou l'agence de protection des consommateurs (Federal Trade Commission) ont lancé plusieurs avertissements officiels contre la fourniture ou la fabrication de fausses cartes de vaccination, alors que des voix ont souligné qu'elles étaient faciles à confectionner. Le 13 août, les douanes du port de Memphis ont annoncé qu'elles avaient effectué depuis le début de l'année 121 saisies de conteneurs comprenant un total de 3017 fausses cartes, des cargaisons provenant systématiquement de Chine.

Lire aussi : Passe sanitaire : que faire ?

Suivez dans Mon Stratégies les thématiques associées.

Vous pouvez sélectionner un tag en cliquant sur le drapeau.