fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Étude

Les Français plus méfiants que jamais à l’égard des médias

11/03/2021 - par Sorlin CHANEL

Les résultats de l’édition 2021 du Trust Barometer d’Edelman mettent en lumière une année «infodémique» durant laquelle la confiance envers les institutions et les médias s’est encore dégradée.

La confiance des Français envers les médias n’a jamais été aussi basse. C’est le résultat préoccupant dévoilé par le Trust Barometer 2021 d’Elan Edelman, une étude annuelle mondiale visant à jauger la confiance des citoyens à l’égard des institutions. Après avoir constaté une bulle de confiance entre janvier et mai 2020 dans un contexte de crise sanitaire fulgurante, l’étude met en lumière une défiance à présent généralisée.

La France tire toutefois son épingle du jeu dans le paysage international avec un niveau de confiance en légère hausse (+3 points à 48%) et une timide embellie de la confiance envers le gouvernement (+2 points à 50%) alors que dans le même temps, les États-Unis, la Corée du Sud, l’Argentine ou le Japon se situent en zone rouge. Même la Chine enregistre sa plus importante baisse au cours des dernières années (-10 points).

Les scientifiques perdent en crédit

Alors que l’année 2020 est qualifiée d’«infodémique sur fond de crise sanitaire, économique et sociale», les résultats montrent qu’avec la pandémie, les figures d’autorité sont durement remises en cause en France. À titre d’exemple, les scientifiques n’enregistrent plus que 61% de confiance, soit une baisse de 17 points sur un an. Et le monde associatif ne recueille que 52% de confiance (-6 points). La confiance envers les décisionnaires politiques est aussi fortement abîmée à un an de la future élection présidentielle. Plus d’un Français sur deux (55%) est convaincu que ceux-ci véhiculent des informations fausses ou exagérées. Cette crise de confiance envers les élites s’accompagne d’une crise de l’information.

Toutes les sources d’information enregistrent une baisse: les médias traditionnels ne cumulent plus que 43% de confiance (-12 points) et les réseaux sociaux ferment la marche avec 19% de confiance (-4 points). Même sentence pour les journalistes (33% de confiance soit -5 points). Plus inquiétant encore, les médias sont perçus comme partisans et biaisés avec 55% des Français se disant convaincus que la plupart des organes de presse sont plus soucieux de soutenir une idéologie ou une position politique que d’informer le public, 57% pensant que les journalistes les induisent en erreur en déclarant certaines choses qu’ils savent être fausses ou exagérées et 61% estimant que les médias ne sont pas suffisamment objectifs et ne font pas preuve d’impartialité. Une défiance qui s’explique en moins en partie par un «manque d’hygiène informationnelle» de la population, pointe l’étude.

Des réflexes qui font souvent défaut

Cette carence de la population française s’évalue grâce à des critères comme l’intérêt pour l’actualité (lire, regarder ou écouter l’actualité), la consultation de plusieurs sources d’information, la vérification systématique des informations et de l’intégrité de la source ou encore le partage d’information non-vérifiée.

L’étude révèle que seuls 18% des Français détiennent une «hygiène informationnelle» adéquate et qu’elle est une condition pour sortir de la crise sanitaire. On constate en effet une corrélation entre le niveau d’éducation informationnelle et l’hésitation à se faire vacciner, les Français mieux informés étant plus susceptibles de se faire vacciner (62% contre 46%).

Lire aussi: Confiance: les marques seules rescapées?

Envoyer par mail un article

Les Français plus méfiants que jamais à l’égard des médias

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.