fbpx

Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Tribune

La réalité augmentée a enfin trouvé ses usages

19/06/2018 - par Stefanos Loukakos, directeur de Messenger Business

Pour servir aux marques, la réalité augmentée doit avant tout être pensée à partir des besoins des consommateurs. Autres impératifs, la fluidité et la pérennité.

Souvenez-vous: dans la foulée de la folie Pokemon Go, tous les marketeurs (avouez-le peut être vous-même) se lançaient dans la réalité augmentée. Avec des résultats franchement pas concluants pour la plupart. Deux ans après ce premier rendez-vous manqué, certaines marques semblent enfin avoir trouvé la recette du succès. Comment? En revenant aux fondements de toute expérience en l’incluant à leur mix marketing afin d'offrir à leurs clients de nouveaux moyens totalement uniques et éclairés pour prendre des décisions d’achats.

C’est une évidence: même avec l’essor du shopping en ligne, la capacité de voir, de toucher et de sentir les produits reste l’une des principales raisons pour lesquelles les consommateurs choisissent d’acheter en magasin plutôt qu’en ligne. Et qu’il s’agisse d’essayer une paire de lunettes ou d’assortir des coussins à votre lit, pouvoir visualiser le produit dans un espace physique est essentiel. Utilisée efficacement, la réalité augmentée peut changer la donne et aider les marques à générer des résultats tangibles à grande échelle.

Pourquoi? Tout simplement parce la réalité augmentée a le potentiel d’offrir des expériences inoubliables, qui incitent les clients à revenir et les aident à prendre des décisions. Et si l’on va encore plus loin en l’utilisant nativement dans une application de conversation (messagerie ou réseau social), elle permet de fournir un contenu que les clients souhaitent partager instantanément avec leurs amis. Le rêve de toute marque en quelque sorte: l’engagement social qui développe la base client.

Se baser sur des insights consommateurs

J’ai eu la chance d’être témoin récemment de quelques-uns de ses meilleurs cas d’utilisation. C'est le cas de Kia Motors, qui fait appel à la réalité augmentée pour que ses clients se familiarisent avec la Kia Stinger, en leur permettant de stationner virtuellement la voiture dans leur allée de garage. De son côté, Sephora offre à ses clientes la possibilité d’essayer et de partager virtuellement une sélection de différents looks maquillage.

Les premiers enseignements que nous tirons de ces expériences sont édifiants. Les clients sont plus susceptibles d’acheter quelque chose quand ils visualisent comment cela va s’inscrire dans leur univers. Pour les marques, il convient de prendre en compte trois grandes règles avant de faire appel à la réalité augmentée: réalisme, fluidité et pérennité.

Il faut tout d'abord envisager l’expérience de réalité augmentée en se basant sur des insights consommateurs qui existent dans le monde réel. C’est par exemple ce à quoi Sephora répond avec ses looks maquillage, ou Nike lorsqu'il capitalise sur l’appétit des passionnés de sneakers pour les éditions événementielles. Autre élément à prendre en compte, voir si les gens voudront partager l'expérience proposée avec leurs amis et leurs proches ou pas. C’est par cette action que l’utilisateur donnera de la visibilité à la marque auprès de nouveaux prospects. Si l’expérience proposée ne le permet pas, la marque risque de passer à côté du potentiel même de la technologie.

Expérience unique

Autre règle, la fluidité. Mettre en place une expérience unique est tout aussi fondamental pour se différencier. Encore faut-il ne pas submerger les clients d’instructions complexes ou de détails inutiles. L’expérience doit rester intuitive et reproduire des comportements dont ils sont familiers. Enfin, l’idée n’est pas seulement que les clients partagent une image ou une vidéo, ils doivent pouvoir agir facilement. Qu’il s’agisse d’acheter un produit, de planifier un test de conduite ou simplement de recevoir des informations, il convient de réfléchir au résultat commercial attendu pour intégrer l’expérience dans ce parcours.

Quid de la pérennité? Qu’advient-il une fois que le mode caméra est désactivé? La relation n’est en rien terminée et vous devez réfléchir à la manière d’exploiter la relation ainsi nouée avec le client. Songez aux moyens de le réengager, sur la base des effets essayés et des moyens par lesquels il est entré en contact avec votre marque. L’expérience ne doit pas être qu’un moment ponctuel, mais aussi faire revenir à vous le client pour pérenniser la relation.

Les connexions rendues possibles par la réalité augmentée sont multiples. Elles connectent les gens avec la marque, mais aussi avec d’autres personnes, qui entrent à leur tour en contact avec votre marque. Cette capacité à relier les gens avec les marques qu’ils aiment, et à leur permettre concrètement d’agir, est clairement ce qui caractérise cette technologie lorsqu’elle est utilisée nativement dans des conversations. En définitive, l’expérience proposée doit inspirer autrui à agir et produire un résultat qui fasse sens pour votre activité. Qu’il s’agisse d’acheter quelque chose ou simplement de séduire l’utilisateur avec une expérience qui génère un sentiment positif à l’égard de la marque, la réalité augmentée offre pléthore de solutions. Et ce n’est pas Pikachu qui vous dira le contraire.

Envoyer par mail un article

La réalité augmentée a enfin trouvé ses usages

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.